×

16 juin 2022

Palatinat : nos 5 coups de coeur

NOTRE VOYAGE : 2 jours du 1er au 3 juin 2022

OÙ ? À Landau, dans la région du Palatinat (à 20 km de la frontière française)

COMMENT S’Y RENDRE : Le transport le plus simple est en train. Depuis Paris il faut compter 4h : le TGV passe par Strasbourg et Karlsruhe où il faut prendre un autre train pour rejoindre Landau. Lors de notre séjour, il est encore obligatoire de porter un masque dans les transports en Allemagne donc ne l’oubliez pas en partant !

QUAND Y ALLER ? La saison haute de la Südliche Weinstraße (la route des vins du Sud) s’étale entre septembre et début novembre pour profiter des couleurs dorées des vignes. 

POURQUOI Y ALLER ? Une région méconnue avec des vignes à perte de vue au coeur de la plus grande forêt d’Allemagne !

Après deux jours passés à Dijon, nous poursuivons notre séjour franco-allemand en traversant le Rhin. 

Mis à part Berlin et Munich, nous connaissons finalement assez peu l’Allemagne. Kim et Lorenz habitent juste à côté de Mannheim et ils n’ont cessé de nous parler du Palatinat et de la beauté de ses collines. 

La Route des Vins du Sud est pleine de surprises alors on vous a sélectionné nos 5 coups de coeur… C’est parti !

Annweiler et Landau, deux villes palatines

Contrairement à Dijon, les villes d’Annweiler et de Landau sont au coeur des vignes. Bien que proches en termes de distance, elles ont eu une histoire bien différente au cours des siècles.

Annweiler s’est développée depuis le Moyen-Âge autour de la rivière du Queich qui passe au milieu du village. Aujourd’hui encore on peut voir les restes de cette époque avec les moulins à aube et les nombreuses maisons à colombage. Certaines maisons gardent encore des traces sur leurs façades des tanneurs qui travaillaient là. 

Landau de son côté a eu un passé quelque peu mouvementé. Entre deux périodes de gouvernance allemande, elle devient française à la fin du 17è siècle au cours du règne de Louis XIV. C’est ainsi que pendant un peu plus de 100 ans, des garnisons militaires ont élu domicile juste à l’extérieur du centre ville. Cet espace a aujourd’hui été complètement repensé pour créer un parc et permettre à tous d’en profiter. 

Juste à côté de la place de la mairie, une peinture murale a été réalisée pour mettre à l’honneur la ville et le fameux landau. C’est ici que ces voitures à cheval plus hautes que les autres et recouvertes d’une toile amovible ont été fabriquées pour la première fois ! Leur design a également inspiré celui du landau que nous connaissons pour nos petits bambins !

Landau est aussi la ville natale de Thomas Nast. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais c’est lui qui est à l’origine du dessin du personnage le plus connu au monde… celui du Père Noël !

Un peu plus loin, la couleur violette de la devanture d’une épicerie se détache du gris des murs mitoyens. Anna et son mari ont créé Annas Landpartie il y a quelques années avec en tête de mettre en avant les producteurs du Palatinat. Que ce soit du sucré (billes de chocolat…), du salé (pesto à la châtaigne…) ou des boissons (du gin au pin…) tout y est pour remplir ses placards de bonnes petites trouvailles !

Bernhard Koch, producteur de vins de père en fils

Le vignoble familial Bernhard Koch exploite 47 hectares de vignobles à Hainfeld et dans les environs. Ils travaillent sur de nombreux cépages pour obtenir du Riesling et du vin mousseux. Proches de la Bourgogne, ils font également la part belle aux vins que l’on peut retrouver aux alentours de Dijon.

La visite suit les différentes étapes de la vigne à la bouteille. Juste derrière le bâtiment on entre dans le vif du sujet avec les premières vignes de Bernhard Koch. On passe à l’intérieur pour découvrir les premières cuves avant de passer au sous-sol où sont entreposés les tonneaux en chêne remplis avec les assemblages concoctés par la famille. Chaque étape de la dégustation est accompagnée par son verre de vin ou de mousseux ainsi que de sa présentation.

Notre préféré ? Le Grauburgunder « Vom Löss », un Pinot Gris avec des notes de noisette !

Avant de partir, ne manquez pas de vous arrêter sur leur terrasse pour goûter un des plats de la région. Toute la carte est délicieuse !

Les cigognes de Bornheim

Le village de Bornheim n’est pas célèbre pour ses vignes mais grâce à des habitants un peu particuliers… De prime abord, on ne les remarque pas mais dès qu’on lève la tête, on les voit profiter des courants d’air chaud au-dessus des maisons. Ces habitants ne sont autres que des cigognes ! C’est la première que nous avons la possibilité d’en voir de si près. Il y a pas moins de 30 nids répartis sur les toits ou sur des emplacements construits spécialement pour eux. À cette période, les nids sont tous occupés le temps que les oisillons prennent leur premier envol !

Un centre de préservation a été créé il y a quelques années pour à la fois sensibiliser petits et grands à leur éco-système et à la fois en prendre soin. Un centre de rémission a été installé dans le centre du village pour recueillir les cigognes blessées ou malades le temps de leur rémission. Elles sont nourries plusieurs fois par jour pour reprendre des forces mais malheureusement certaines sont là depuis de nombreux mois et ne pourront pas repartir. 

En vous baladant dans les rues, amusez-vous à regarder le haut des lampadaires : des objets y ont été placés pour indiquer les métiers des anciens habitants !

Randonner dans la forêt palatine

Entre Dijon et Landau, les dégustations de vins et de spécialités locales vont bon train ! Vous commencez à nous connaitre, quand on passe plusieurs jours en ville l’appel de la nature se fait sentir ! On quitte Landau pour rejoindre la forêt palatine qui nous fait tant rêver depuis notre arrivée. En à peine une demi-heure le paysage change complètement. L’odeur des pins nous envahit, rien de tel pour nous sentir pleinement dans notre élément !

Après un court arrêt à la Forsthaus pour prendre des forces, on se met en route sur le sentier long de 2 kilomètres pour rejoindre le Kirshfels. La végétation est dense, on ne voit rien de ce qui nous attend de l’autre côté… Quel bonheur d’être là, nous sommes seuls. Les branches tombées au sol craquent au passage de mes roues, Myriam me pousse dans les quelques pentes qui se présentent. Tout en haut de la dernière, après une heure de marche environ, on découvre un panorama incroyable à 180° sur les collines environnantes !

Pique-niquer dans les vignes

Pour clore en beauté notre séjour dans le Palatinat, nous nous sommes pliés à l’une des coutumes locales… Cachées au coeur des vignes, des tables de pique-nique sont mises à disposition des promeneurs ! On ne vous cache pas que l’idée nous a enchanté sur le champ. Vous allez me dire mais comment se prépare-t-on un pique-nique sans faire les courses ? Rien de plus simple : la plupart des hôtels de la Route des Vins du Sud proposent une formule à emporter, midi et soir, avec des crudités, de la saucisse froide, du fromage et bien évidemment du vin ! Dans ce contexte bien particulier, il n’est pas rare de mélanger son vin avec de l’eau pétillante pour lui apporter un côté encore plus frais et estival !

Une fois le tout installé, il ne reste plus qu’à mettre les pieds sous la table et profiter de la vue ! 

Parkhotel Landau : Idéalement placé à quelques minutes à pied de la gare d’un côté et du centre de l’autre, cet hôtel est le spot parfait pour rayonner dans le Palatinat ! Tarifs : à partir de 115€ la nuit dans une chambre Confort et 160€ la nuit dans une de leurs nouvelles chambres. Accessibilité : Les espaces communs (nous n’avons pas testé le spa et la piscine) sont tous accessibles. Nous avons dormi dans la partie neuve de l’hôtel. La chambre est très grande et confortable avec beaucoup d’espace de circulation. Malheureusement la salle de bain n’est pas très pratique. La pièce est petite et il n’y a pas d’étagère pour poser ses affaires le temps de son séjour. Les toilettes sont entourées par un système d’accoudoirs qui peuvent être démontés si besoin pour faciliter votre transfert. Dans la douche, le siège peut être déplacé si besoin et il y a un tapis anti-dérapent. Deux inconvénients : le rideau est très proche et vous colle le temps de votre douche. La douchette est fixée assez haut et si vous êtes seul, vous devrez peut être demander de l’aide à la réception.

Jugendstilhotel Trifels : Au pied du château de Trifels, venez diner dans cet hôtel Art Déco qui propose une large carte de plats typiques de la région. Tarifs : à partir de 16€ pour un plat Accessibilité : il est entièrement accessible en fauteuil roulant grâce à un ascenseur. Les toilettes aménagées sont au sous-sol.

Brasserie Wine & Dein : Le restaurant du Parkhotel Landau permet de se rassasier facilement après une longue journée dans les vignes. La terrasse donne sur le lac de la ville, canon ! Tarifs : à partir de 5€ pour les entrées et à partir de 15€ pour les plats. Accessibilité : L’hôtel est entièrement accessible (les toilettes également). Il installe une rampe pour accéder à la terrasse.

Annas Landpartie : Au coeur du centre ville de Landau, cette épicerie propose de nombreux produits issus de producteurs locaux du Palatinat. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre un café avec quelques mignardises sur leur terrasse. Accessibilité : L’entrée du magasin est de plain pied. 

Forsthaus Annweiler am Trifels : Au départ de la randonnée du Kirshfels, l’endroit parfait que ce soit pour manger juste avant de partir sur le sentier ou pour se rafraichir en revenant ! Tarifs : à partir de 9€ pour un plat. Accessibilité : L’établissement est entièrement accessible en fauteuil ainsi que les toilettes aménagées.

Pique-nique dans les vignes : Le spot parfait avec 2 tables face aux vignes. Retrouvez ici toutes les informations sur ce lieu. Nous sommes passés par l’hôtel Castell pour obtenir notre déjeuner. Accessibilité : il est possible de se garer dans l’herbe juste à côté des tables. Il faut ensuite peut-être un peu d’aide pour les atteindre en fonction de ses possibilités. 

Bernhard Koch : Au soleil couchant, venez profiter des rayons du soleil sur les collines environnantes lors d’une dégustation ou d’un repas ! Tarifs : la dégustation de 2h coûte 20€ incluant plusieurs vins tout au long du parcours. Pour manger sur place, comptez entre 5 et 8€ pour les snacks et environ 10€ pour un plat. Accessibilité : le lieu est entièrement accessible en fauteuil roulant ainsi que les toilettes.

Centre de la cigogne du Palatinat : Faites un arrêt dans ce centre pour mieux comprendre le cycle de vie des cigognes. Tarifs : l’entrée du centre coûte 3,5€ par personne. Accessibilité : ils installent une rampe pour entrer dans le centre. L’accès à l’étage se fait via une plateforme mobile le long de l’escalier. Les toilettes sont accessibles et aménagées.

Randonnée du Kirschfels : Si vous aimez la nature, cette courte randonnée est faite pour vous ! Le point de vue au sommet est somptueux ! Le point de départ se fait iciAccessibilité : avec les nombreuses racines, il est préférable d’avoir une 3ème route pour faciliter votre avancée sur les cailloux et branches. Kim n’en avait pas et Lorenz avait la possibilité de lui donner quelques coups de main dans les moments les plus complexes : pentes avec un degré relatif mais assez longues ou en présence de cailloux par exemple.

C’est au coeur des vignes que se termine notre séjour. Nous n’avons découvert qu’une infime partie du Palatinat et c’est avec plaisir que nous reviendrons ! Pourquoi pas à l’automne pour voir les vallées s’embraser au soleil couchant ?

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec l’Office National Allemand du Tourisme et l’office de tourisme de La Route du vin du sud.

Aller au contenu principal