×

12 juin 2022

Sejour gastronomique a Dijon

NOTRE VOYAGE : 2 jours du 30 mai au 1er juin 2022

OÙ ? À Dijon en Côte d’Or

COMMENT S’Y RENDRE : Depuis Paris comptez 1h30 en train. Le plus de cette option : la gare est à 5 minutes à pied du centre ville.

QUAND Y ALLER ? Au printemps tous les jardins sont en fleurs et les vignes sont d’un vert éclatant. À l’automne, elles prennent des notes dorées qui ont donné son nom au département.

POURQUOI Y ALLER ? Que l’on soit féru d’histoire ou de gastronomie, on trouve forcément chaussure à son pied à Dijon. Le parcours de la chouette, la Cité de la Gastronomie et du Vin… tout y est pour passer un weekend loin du tumulte des grandes villes !

Quelques jours avant le début de l’été nous sommes partis découvrir deux régions que nous ne connaissions pas, l’une en France et l’autre en Allemagne. 

Tout au long du séjour, nous sommes accompagnés par Kim (retrouvez la sur son compte Instagram @wheeliewanderlust) et Lorenz venus tout droit d’Allemagne afin de partager notre vision du voyage en fauteuil roulant.

Pour cette première étape nous faisons escale à Dijon, capitale de la Bourgogne Franche Comté. C’est l’occasion pour nous de visiter une ville à taille humaine avec un patrimoine à la fois historique et gastronomique !

Une ville chargée d'histoire

Il suffit de quelques mètres dans le centre ville de Dijon pour être conquis. Réaménagé il y a quelques années, il a été entièrement piétonnisé pour permettre à tous de déambuler sans risques. En fauteuil roulant, les déplacements sont facilités grâce à un revêtement lisse et quand il y a encore des pavés, on trouve rapidement des passages plats pour éviter les secousses !

Notre parcours commence au parc Darcy où l’on retrouve la célèbre statue de l’Ours créée par le sculpteur Pompon.

On continue en passant sous la porte Guillaume, érigée au 18ème siècle en l’honneur des Ducs de Bourgogne, marquant l’entrée ouest de la ville. C’est ici que commence le parcours de la Chouette, emblème de la ville. Si vous regardez au sol, vous ne pourrez pas rater ces petits triangles dorés qui vous guideront à travers les siècles. L’origine de ce symbole vient d’une statue en forme de chouette taillée sur la face nord de l’église Notre-Dame qui selon la légende porte chance dès qu’on la touche ! En passant devant, levez la tête pour apercevoir la famille du Jacquemart. Lui et sa femme frappent les heures tandis que leurs enfants frappent les quarts d’heure !

Dijon c’est aussi de nombreux hôtels particuliers construits au fil des siècles. La plupart sont privés mais certains ont ouvert leurs portes pour les admirer de plus près. C’est le cas de l’hôtel de Vogüé datant du 17ème siècle et reconnaissable avec ses tuiles vernissées disposées telle une mosaïque.

Longez les maisons à colombage de la rue de la Liberté, l’axe principal du centre ville, pour rejoindre les Halles. C’est l’endroit idéal pour pour faire ses emplettes les jours de marché ou simplement pour boire un verre sur l’une des terrasses. À son extrémité, la place de la Libération, ancienne place royale, met en valeur le Palais des Ducs de Bourgogne et la Tour de Philippe le Bon. Vous ne pourrez pas la rater, du haut de ses 45 mètres de haut, elle surplombe la ville !

Entre les deux, faites un arrêt sur la place du Bareuzai. Ce n’est pas son nom officiel mais les dijonnais l’ont renommée ainsi grâce à la statue posée sur la fontaine. Elle représente un vigneron en bas blancs en train d’écraser les raisins avec ses pieds et forcément cette activité ne se fait pas sans tâches ! C’est ainsi que les bas rosés de ce vigneron sont devenus les Bareuzai. Si vous avez des enfants, ils seront enchantés de faire un tour sur le carousel dédié à Gustave Eiffel. Bien qu’originaire de Dijon, suite à un différend avec les élus de l’époque, aucune de ses oeuvres n’ont vu le jour dans la région !

Au coeur du Palais des Ducs, le musée des Beaux-Arts a pour la première ouvert ses portes à la fin du 18ème siècle. Pas moins de 1 500 oeuvres, exposées à travers 50 pièces, nous racontent l’histoire de la ville. La pièce maitresse est le tombeau des ducs disposé dans une immense salle ornée d’une cheminée hors normes !

La gastronomie au coeur de la ville

Les spécialités dijonnaises

La gastronomie tient une place prépondérante en Bourgogne et Dijon ne manque pas à l’appel. Nous avons découvert 3 spécialités dont une à laquelle nous ne nous attendions pas !

Qui d’entre vous n’a jamais vu un pot de moutarde de Dijon sur les étals des supermarchés ? Il fait partie de ces condiments qui vous monte au nez en quelques secondes si vous en prenez trop d’un coup ! 

La moutarde a fait sont apparition au Moyen-Âge sur la table des familles modestes pour remplacer le poivre. Ce n’est qu’au 18ème siècle qu’elle arrive sur la table des plus riches comme met de qualité synonyme de richesse.

Seul bémol la moutarde de Dijon peut être produite ou que ce soit dans le monde car son appellation n’est pas protégée. C’est pourquoi de nombreuses moutarderies, dont la moutarderie Fallot, se sont regroupées pour créer la moutarde de Bourgogne. Sa fabrication reprend la méthode traditionnelle avec le broyage des graines à la meule de pierre.

La crème de cassis est la deuxième spécialité de Dijon. La production dijonnaise de cette baie est une des plus importantes de France. On l’utilise notamment pour préparer le Kir, 9cl de vin blanc et 1cl de crème de cassis. Ce cocktail doit son nom au maire de Dijon Félix Kir qui dans les années 50 ne pouvait passer une journée sans en boire un ! Passez une tête au Duché de Bourgogne pour en déguster une de l’une des 4 maisons dijonnaises : Lejay-Lagoute, L’Héritier-Guyot, Briottet et Gabriel Boudie !

La dernière spécialité est le pain d’épices ! Nous étions persuadé qu’il était arrivé en France par l’Alsace. Depuis plus de 220 ans la maison Mulot & Petitjean est la dernière à fabriquer artisanalement ce gâteau à base de miel et d’épices. Il se décline dans de nombreuses formes dont les plues connues sont le pavé nature pouvant peser plusieurs kilos et les nonnettes fourrées à la confiture ! Un délice à ne pas manquer !

Le royaume du vin

Pour le rejoindre depuis le centre-ville, le chemin le plus rapide est de traverser le parc de l’Arquebuse. Ce lieu unique en France rassemble un musée centré sur la biodiversité, un planétarium et un jardin botanique. Dans ce dernier, on trouve notamment une magnifique roseraie avec plus de 230 variétés !

Nous avons eu la chance de découvrir la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin ouverte début mai. Construite en lieu et place d’un ancien hôpital, les différents espaces ont été pensés pour rassembler amateurs et passionnés.

La visite commence avec une exposition sur les plats préférés des français et le centre 1204 qui retrace l’histoire de Dijon depuis le Moyen-Âge. On prolonge l’expérience avec le Village gastronomique qui regroupe quelques boutiques triées sur le volet : boucher, poissonnier, moutarderie, maraicher… Un peu plus loin, l’une des cour abrite la chapelle Sainte-Croix de Jérusalem, construite en 1459 dernier vestige de l’hôpital médiéval, entièrement restaurée pour l’occasion.

Le clou de la visite est très certainement la Cave de la Cité. Pas moins de 3000 références dont 300 Grands Crus sont disponibles à la dégustation ! Les 5 régions viticoles de Bourgogne (Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côte Chalonnaise, Mâconnais et Chablis) alors on ne se prive pas ! Pour déguster rien de plus simple : une carte prépayée vous permet de choisir votre vin et la quantité désirée (entre 3 et 12cl). Attention de ne pas vous tromper, le verre de certains Grands Crus avoisinent les 160€…

Juste avant de partir, faites un arrêt au Comptoir de la Cité, l’un des 3 restaurants de la Cité situé sous l’école de cuisine Ferrandi. Sous la direction d’Éric Pras, chef 3 étoiles Michelin du restaurant Maison Lameloise, les grands classiques de la cuisine bourguignonne sont revisités pour votre plus grand bonheur : escargots, boeuf bourguignon, poulet façon Gaston Gérard… tout y est !

Le vin ne se déguste pas uniquement à la Cité Gastronomique. De nombreuses caves sont disséminées dans le centre ville et notamment une qui porte bien son nom : La Source des Vins. Nous sommes accueillis dans le caveau par Alain, fin connaisseur, et Jean-Paul, grand amateur qui officiera comme traducteur pour Kim et Lorenz. Durant près de 2h, nous sommes transportés sur la route des vins de Bourgogne avec un Marsannay, un Mâconnais et un Nuits-Saint-Georges. Qui dit vin, dit forcément fromages ! Pour les accompagner, Alain a sélectionné 3 fromages : le cîteaux, le chambolle et le comté. C’est l’occasion d’associer les subtilités de chaque fromage avec les vins pour trouver son accord parfait.

Hôtel Océania Le Jura : Situé entre le centre ville et la gare, cet hôtel propose tous les services pour passer un bon moment. Le petit déjeuner est bon et copieux ! Tarifs : à partir de 95€ pour une chambre classique. Il existe différentes catégories. Il faut appeler la réception (03 80 41 61 12) pour réserver une des chambres PMR. Accessibilité : Les espaces communs sont bien aménagés pour les personnes en fauteuil roulant. La salle de sport n’est pas accessible en fauteuil et la piscine ne dispose pas de système pour descendre dans l’eau. La partie nuit de la chambre PMR est spacieuse cependant la salle de bain n’est pas nécessairement optimale. La barre à côté des toilettes est assez courte et peut vous empêcher d’avoir assez d’appui lors de vos transfert. La porte de la douche est étroite ne permettant pas forcément à tous les fauteuils de passer et il n’y a pas de siège dans la douche. Vous pouvez demander un siège de la terrasse à l’hôtel mais si vous êtes seul, l’unique moyen de la placer correctement sera dos à la colonne de douche. N’hésitez pas à leur demander des photos de la salle de bain si besoin avant de réserver.

Café Gourmand : Sur la place de la Libération, les adresses ne manquent pas mais c’est le Café Gourmand qui l’emporte. Les plats sont délicieux et le cadre nous donne envie de profiter plus longtemps de la terrasse. Tarifs : à partir de 8€ pour les entrées et à partir de 14€ pour les plats. Retrouvez leur carte iciAccessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant, les toilettes sont également aménagées.

Château Bourgogne : Bien qu’à l’écart du centre ville, ce restaurant est niché au pied de l’hôtel Mercure Dijon Centre Clémenceau. Dans un cadre chaleureux, on mange des plats locaux et raffinés. À ne pas manquer ! Tarifs : à partir de 12€ pour les entrées et à partir de 26€ pour les plats. Retrouvez ici toute leur carte. Accessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant. Les toilettes aménagées PMR sont situées au 1er étage à côté des salles de réunions. 

Le Comptoir de la Cité : Sous l’école de cuisine Ferrandi, venez déguster des plats concoctés sous la direction d’Éric Pras, 3 étoiles Michelin ! Tarifs : 9€ pour les entrées et 13€ pour les plats. Retrouvez ici toute leur carte. Accessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant. Les toilettes PMR sont situées à l’entrée du restaurant.

Brasserie des Loges : Si vous voulez découvrir la gastronomie Bourguignonne, vous serez servis ! Tarifs : à partir de 7€ pour les entrées et à partir de 13€ pour les plats. Retrouvez ici toute leur carte. Accessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant, les toilettes le sont également.

Musée des Beaux-Arts : Au coeur du Palais des Ducs entièrement rénové, parcourez les différentes salles pour vous plonger dans le passé médiéval de Dijon. Tarifs : L’accès à la collection permanente est gratuite pour tous. Accessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant. L’accès aux différents étages et aux toilettes se fait par ascenseur.

La Source des Vins : Une équipe aux petits soins vous accueille pour vous faire voyager en Bourgogne ! Tarifs : à partir de 15€ pour 3 verres de vin et 3 fromages. Retrouvez ici toutes les informations pour réserver votre dégustation. Accessibilité : Il y a malheureusement une marche pour accéder à la boutique. L’accès au caveau se fait par l’ascenseur de l’immeuble mitoyen (il y a aussi une marche). L’équipe vous proposera avec plaisir de l’aide pour accéder à l’intérieur. Sur nos conseils, ils devraient se procurer une rampe.

Cité de la Gastronomie et du Vin : Fraichement ouverte, déambulez dans ce nouveau lieu dédié à la gastronomie ! Plaisir garanti ! Tarifs : 13€ par personne pour accéder à tous les espaces d’exposition. Accessibilité : Entièrement accessible en fauteuil roulant (toilettes également).

Jardin de l’Arquebuse : Promenez-vous dans ce parc pour vous évader de la ville le temps d’un instant. Accessibilité : le parc est entièrement accessible en fauteuil roulant.

Cette première étape dijonnaise donne le ton de ce séjour franco-allemand et c’est avec les papilles réveillées que nous prenons le train en direction de Landau dans la région du Palatinat ! Retrouvez notre article juste ici !

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec Atout France et l’office de tourisme de Dijon.

Aller au contenu principal