×

17 octobre 2020

Au coeur de la Corse, de Corte a Zonza

Temps de lecture : 5 minutes

NOTRE VOYAGE : 5 jours sur place : du 16 au 20 juillet 2020

POURQUOI Y ALLER ? Pour les gorges aux alentours de Corte, les routes escarpées jusqu’à Zonza, les Aiguilles de Bavella

On quitte Bastia pour découvrir le coeur de la Corse. Attention, ça tourne !

Zonza et les aiguilles de Bavella
Etape 1 : Corte

Autrefois capitale de Corse, Corte est située au coeur de l’île. Sa position donne des possibilités multiples de rayonnement pour découvrir les gorges, lacs et montagnes environnants.  

Corte et sa citadelle

Autrefois capitale de Corse, Corte est située au coeur de l’île. Sa position donne des possibilités multiples de rayonnement pour découvrir les gorges, lacs et montagnes environnants.  

Depuis notre arrivée, nous sommes quelque peu frustrés de ne pas pouvoir crapahuter dans les montagnes comme nous avons pu le faire en Amérique du Sud. Ici, le terrain est rude dès le point de départ. A moins d’être un sportif aguerri, il est difficile de suivre le rythme imposé par le relief corse. On ne vous raconte pas en fauteuil !

Nous tentons notre chance en allant dans la vallée de la Restonica. La route sinueuse et étroite vous emmène jusqu’à un parking payant (6€ la journée). Si vous le pouvez, allez au bout de la route où se trouve la bergerie de Grotelle. C’est ici que le sentier pour les lacs de Mélo et Capitello commence. Nous ne tentons même pas de l’emprunter vu sa praticabilité aléatoire en fauteuil. 

Cependant, vous pouvez en prendre pleins les yeux en longeant à pied la rivière. Ici et là des piscines naturelles se forment, les vaches et les chèvres sont en liberté… Que demander de plus !

La vallée de la Restonica

En préparant cette étape à Corte, notre attention s’est évidemment portée sur le lac de Niño et ses pozzines. Nous n’avions qu’une envie : trouver un moyen pour y accéder. Malheureusement, les seules possibilités sont à pied ou à cheval. Si vous vous souvenez, nous avons fait du cheval à San Pedro de Atacama au Chili et l’expérience s’était révélée être fatigante bien qu’évoluant sur terrain plat. On ne vous cache pas que monter un cheval à flanc de montagne sans assurance ne nous tentait pas trop ! On se contentera de longer la gorge en direction du lac de Calacuccia. Attention les yeux… c’est très beau !

Les gorges de la Scala di Santa Regina

Cap au sud pour rejoindre Zonza. Deux options sont possibles : par la côte ou par l’intérieur des terres.
Si vous n’êtes pas pressés, nous ne pouvons que vous recommander de passer par les terres. Cette région de Corse est méconnue et peu de touristes s’y aventurent. Vous y serez quasiment seuls ! Découvrez des villages pittoresques, tombez nez à nez avec des cochons, des chèvres, des vaches au détour d’un virage. Un pur régal !

Hôtel Si Mea : L’hôtel, situé en surplomb de la route offre une vue imprenable sur la citadelle et les montagnes alentours. Accessibilité : 4/5

L’Authentic : Quelques plats corse sont à la carte de ce restaurant à deux pas de l’entrée dans la vieille ville.  Accessibilité : 0/5 (seule la terrasse est accessible)

U San Teofalu : Nous avons choisi cette adresse parmi toutes les autres présentes sur la place et nous en sommes ressortis rassasiés. Accessibilité : 0/5 (seule la terrasse est accessible. Des travaux vont être faits pour le rendre accessible)

Gorges de la Restonica : La beauté de ces gorges se découvre par la route mais aussi par une balade le long de la rivière et de ses piscines naturelles. Accessibilité : 4/5

Étape 2 : Zonza

Zonza est un lieu de rendez-vous pour les courageux randonneurs empruntant le GR20. L’avant-dernière étape, une des plus difficile, traverse le joyaux du centre de la Corse : les Aiguilles de Bavella.

Les aiguilles de Bavella

Zonza est un lieu de rendez-vous pour les courageux randonneurs empruntant le GR20. L’avant-dernière étape, une des plus difficile, traverse le joyaux du centre de la Corse : les Aiguilles de Bavella.

Si vous êtes uniquement de passage, il est possible de faire différentes randonnées depuis le col. Un vaste parking vous attend et des guides de montagne sont là pour vous donner de précieux conseils avant de vous lancer !

    • Côté nord, d’énormes rochers, chaines et escaliers en métal vous attendent.
    • Côté sud, des arbres, racines et cailloux dessinent les sentiers.

On vous laisse deviner celui que nous avons choisi… le Sud bien évidemment !

La randonnée la plus praticable en fauteuil est celle du Trou de la Bombe. Nous nous engageons sur le sentier avec un couple d’amis que nous retrouvons sur place. Pierre avance seul sur de bonnes portions et lorsqu’il a besoin d’aide, une communication efficace se met en place entre nous pour pousser, tourner, passer en deux roues. Après 2 kilomètres d’intenses efforts, de trop nombreuses racines nous bloquent la route et nous poussent à faire demi-tour. Ne pensant pas arriver si loin, nous n’avons aucun regret après cette matinée sportive !

Pour nous remettre de nos émotions, nous déjeunons à l’Auberge du Col de Bavella, une institution en plein coeur des montagnes. 

À l'assaut du Trou de la Bombe

Hôtel Clair de Lune : L’hôtel est situé en contre bas du centre ville. Il dispose d’une chambre accessible (très petite), d’une terrasse et d’une piscine. Accessibilité : 4/5

Eternisula : Des recettes connues revisitées par le chef. Accessibilité : 0/5

Auberge du Col de Bavella : Au pied des Aiguilles de Bavella, cette auberge offre un réconfort bien mérité aux randonneurs du GR20 ! Accessibilité : 5/5

Le trou de la bombe : Une randonnée accessible à tous nos lecteurs valides. Pour ceux d’entre vous en fauteuil, il faut bien être équipé. Nous sommes partis avec des pneus cross, mon fauteuil manuel actif et une Frontwheel de chez RGK. Partez bien accompagné pour passer les nombreuses racines et roches qui pourraient vous bloquer la route !  Accessibilité : 0/5

Point de vue : Un point de vue unique sur Zonza et les Aiguilles de Bavella. Garez votre voiture sur la droite de la route et glissez-vous entre les arbres et les ronces vers un énorme rocher. Si vous le pouvez, grimpez dessus à l’aide des ustensiles en place. En le lisant, vous devez vous demander où nous vous envoyons mais vous nous en direz des nouvelles ! Une vue imprenable !

Au loin, entre les arbres, nous distinguons la mer. Nous rejoignons la côte pour une escale gastronomique que l’on n’est pas prêt d’oublier !