×

1 juillet 2020

Une semaine dans le Red Centre

Temps de lecture : 5 minutes

Retrouvez la vidéo de notre voyage en Australie ici !

NOTRE VOYAGE : 8 jours sur place : du 24 au 31 janvier 2020

OÙ ? Le Red Centre d’Ayers Rock à Alice Springs

DÉCALAGE HORAIRE : +7h30 en été / +8h30 en hiver

MONNAIE : Australian Dollar (AUD) : 1 = 1,6 AUD en janvier 2020.

TEL/INTERNET : Le wifi n’est pas monnaie courante dans les hôtels entre Ayers Rock et Alice Springs. Il faudra s’armer de patience lors de votre passage au cœur du Red Centre.

COURANT : Type I, deux fiches penchées, prévoir un adaptateur et une multiprise.

LOCATION DE VOITURE : Il est conseillé de louer un gros 4×4 pour rouler sans encombres sur les pistes

POURQUOI Y ALLER? Sa terre rouge, son patrimoine culturel, se perdre au milieu de nulle part

Notre périple australien continue ! Après trois semaines passées sur la côte est (insérer le lien : ), nous prenons l’avion pour le Red Centre. Cette terre rouge en plein cœur des Territoires du Nord est un des berceaux de la culture aborigène.

Nous passerons une semaine sous le soleil ardent, les pieds dans la poussière ! Embarquez avec nous pour tout savoir !

Uluru au coucher du soleil

Nous prenons l’avion depuis Cairns en direction d’Ayers Rock pour être au cœur du pays en moins de 2 heures ! Juste avant d’atterrir, le rocher d’Uluru se détache dans le désert plat… impressionnant !

Notre trajet dans le Red Centre
Uluru – Kata Tjuta (2 nuits)

La « ville » de Yulara, pour ne rien vous cacher, n’a pas grand intérêt et sert de camp de base… Plusieurs hôtels, un camping et un supermarché sont concentrés non loin de l’aéroport. Nous choisissons l’hôtel Sails in the Desert pour passer nos deux nuits sur place.

Depuis Yulara, vous êtes à quelques kilomètres du parc national d’Uluru – Kata Tjuta. Ces deux rochers emblématiques ont retrouvé leurs noms aborigènes suite à une lutte acharnée des Anangu, la tribu locale. Ils sont encore appelés Ayers Rocks et Mont Olga un peu partout dans le monde.

Dans cette région, la température peut atteindre les 50° en plein été. Il est donc fortement recommandé de ne pas être dehors entre 11h et 17h ! Le parc ouvre à 5h en été et ferme à 21h. Cela vous laisse pleinement le temps pour venir assez tôt faire les différents sentiers. Vous devez cependant choisir quel rocher vous souhaitez voir en arrivant car ils sont éloignés de 55km et la route est sinueuse. Enfin, si vous restez deux nuits sur place, vous pourrez voir un lever et un coucher de soleil sur chacun des deux.

Voici les points principaux à ne pas manquer :

  • Uluru (tous les sentiers sont 100% accessibles)
    • Base Walk (10,6km, 3h30 de marche) : Le tour d’Uluru doit être fait tôt le matin pour éviter les fortes chaleurs.
    • Mala Walk (2km, 1h30 de marche) : Un parcours initiatique et gratuit est proposé tous les matins d’été à 8h (10h en hiver) avec un ranger. Celui que nous avons eu ne nous a vraiment pas emballé… Vous aurez peut-être plus de chance que nous !
    • Kuniya Walk (1km, 45min de marche) : Au pied du rocher, tombez nez à nez avec le plan d’eau de Mutitjulu rempli par les cascades formées après chaque pluie.
    • Talinguru Nyakunytjaku : Zone de lever et coucher de soleil. Plusieurs points de vue pour ne rien rater de ce moment magique.
Uluru au petit matin
  • Kata Tjuta (les sentiers ne sont pas accessibles en fauteuil)
    • Walpa Gorge (2,6km, 1h de marche) : Un sentier entre deux parois le long d’un mince filet d’eau
    • Valley of the Winds (7,4km, 4h de marche) : Un sentier difficile vous attend ! Commencez dès l’ouverture du parc et emportez plusieurs litres d’eau par personne.
    • Deux zones distinctes pour observer le lever et le coucher du soleil
Lever de soleil sur Kata Tjuta

Pour les plus aventuriers d’entre vous allant vers Perth en voiture, une route part à travers la brousse depuis Kata Tjuta ! Le trajet fait 1 991km pour 25h de voiture… n’oubliez pas de prendre des vivres, et de l’eau !

Bon à savoir : si vous allez dans le Red Centre en été, les bush flies (mouches de brousse) envahissent les lieux, à vous rendre fou ! Seul moyen de profiter malgré tout : s’acheter un filet à mouche à enfiler sur la tête avant toute sortie (10 AUS au supermarché de la ville). Sans lui, la sensation de ces insectes collants qui essaient de rentrer dans votre bouche ou vos oreilles peut vite gâcher jusqu’aux plus beaux couchers de soleil…

Sails in the Desert – Ayers Rock : Un des nombreux hôtels de Yulara. Il fera l’affaire le temps de votre passage. Accessibilité : 5/5

Parc National Uluru – Kata Tjuta : Approchez au plus près ces deux rochers mythiques ! Pass 3 jours : $25AUD (env. 15€) par personne

Kings Canyon (326km – 3h30 de route – 2 nuits)

Après le lever de soleil sur Uluru, nous prenons la route direction Kings Canyon. Faites le plein d’essence avant tout trajet pour éviter toute déconvenue !

En arrivant au Kings Canyon Resort, ne soyez pas étonnés : ce sont bien les seules habitations aux alentours. Si vous pouvez vous le permettre, nous vous conseillons d’avoir une grande glacière pour faire le plein à Yulara. Le Resort dispose d’un motel, d’un restaurant, d’une station essence et d’une supérette. Cette dernière a peu de choix et les produits sont très chers ! Enfin, le réseau est rare et le wifi hors de prix ! Les employés de l’hôtel nous ont donné l’astuce : au canyon , l’office du parc national offre une heure de wifi gratuite…

Le lit de la rivière de Kings Canyon

Comme nous vous le disions, les journées dans le Red Centre sont courtes. Pour en profiter au maximum, nous nous rendons dès le lever du soleil au Kings Canyon. Le sentier le plus connu est celui de la crête. Il n’est malheureusement pas du tout accessible en fauteuil à cause de dizaines de marches à flanc de rocher ! En été, un sentier longe le lit de la rivière à l’ombre des arbres. Il est accessible en fauteuil mais une fois arrivés au lit, vous êtes bloqués par de grosses pierres infranchissables…

Ne soyez pas pour autant déçus, 25km à l’est, Kathleen Springs vous attend ! Un sentier 100% accessible vous mène jusqu’à une source d’eau où des dizaines de têtards jouent les uns avec les autres. 

Au cœur de Kathleen Springs

Kings Canyon Resort : Perdu au milieu de nulle part, ce motel fait l’affaire. Pour les valides, il est possible de faire du glamping dans le bush. Accessibilité : 4/5

Kings Canyon : Une des plus belles randonnées de la région s’y trouve mais elle est malheureusement inaccessible en fauteuil ! Accessibilité : 1/5

Kathleen Springs : Un superbe sentier. Accessibilité : 5/5 (pas de toilettes sur place)

Glen Helen (225km – 4h de route – 2 nuits)

Pour rejoindre Glen Helen depuis Kings Canyon, vous allez mettre votre 4×4 à l’épreuve !

Quelques kilomètres après le Kings Canyon Resort, la route goudronnée se transforme en piste pour laisser place à la route Mereenie. Pour l’emprunter, vous devez vous munir d’un permis ($6,5AUD env. 4€) en vente au Resort. Il vous faut également faire le plein de provisions, d’eau et vous assurer d’avoir un pneu de rechange pour tenir en cas de pépins. Lors de notre passage, nous n’avons croisé que deux voitures ! Si la chance vous sourit, vous rencontrerez peut-être des dromadaires sauvages !

La route Mereenie

À la sortie de la piste, faites un détour à Gosse Bluff : un immense cratère créé par une météorite. Ici pas de sentier, simplement l’immensité et l’impression d’être tout petit ! Attention, pour vous y rendre, nous vous recommandons de nouveau d’avoir un 4×4 car certaines portions sont très ensablées.

Le cratère de Gosse Bluff

Notre lieu de résidence pour les deux nuits à venir : le Glen Helen Lodge, à l’entrée de la gorge du même nom. Un cadre superbe où le temps se fait oublier !

Le parc national des West MacDonnell s’étend d’Alice Springs à Glen Helen. Pour ceux qui le souhaitent, le sentier de randonnée Larapinta traverse le parc sur 223km reliant différentes gorges. Il s’adresse à des randonneurs chevronnés, habitués aux conditions difficiles. Il est recommandé de le faire en hiver pour éviter tout risque d’insolation.

Depuis Glen Helen, ces fameuses gorges sont accessibles en voiture. Nous nous aventurons uniquement à Ormiston Gorge, la seule accessible en fauteuil. Lorsque l’eau est au rendez-vous (pas en été donc), il est possible d’y faire une baignade… Parfait pour se rafraichir !

De la même manière, sur la route d’Alice Springs, arrêtez-vous à Ellery Creek.

Les gorges des West MacDonnell

Glen Helen Lodge : Un motel qui ne paye pas de mine, accessible avec un bon restaurant et une piscine ! Accessibilité : 4/5

West MacDonnell National Park : Un sentier connu, des sources d’eau pour se baigner… tout y est ! Accessibilité : 1/5

Nous passons notre dernière nuit dans le Red Centre à Alice Springs. Une ville étape avant notre vol pour Adélaïde.

Mercure Alice Springs : Parfait pour une nuit étape, la ville n’a rien d’agréable. Accessibilité : 5/5

Nous laissons derrière nous l’Outback et son sable rouge pour retrouver les bienfaits de l’océan sur les côtes méridionales de l’Australie. À nous Kangaroo Island et la Great Ocean Road !