×

12 novembre 2022

La Reunion, deux semaines sur l’ile intense

NOTRE VOYAGE : 13 jours, du 26 septembre au 8 octobre 2022

OÙ : La Réunion, une île à l’est de Madagascar dans l’archipel des Mascareignes

COMMENT S’Y RENDRE / SE DÉPLACER : En avion, comptez environ 11h de vol. Plusieurs compagnies permettent de s’y rendre : Air France, Corsair, Air Austral et Frenchbee. Sur place on vous conseille de louer une voiture pour avoir plus de liberté.

DÉCALAGE HORAIRE : +2h/3h en fonction de la saison

QUAND Y ALLER ? Il y a deux saisons à la Réunion donc choisissez bien vos dates. L’été austral (de décembre à mars) : il pleut beaucoup avec des risques de cyclones avec des températures élevées. L’hiver austral (d’avril à septembre) : le temps est plus sec avec des températures plus fraiches.

QUE METTRE DANS SA VALISE ? En plus des affaires classiques pour profiter d’une île sous les tropiques, on vous conseille d’emporter de quoi affronter toutes les météos notamment en randonnée ! La Réunion est connue pour ses micro climats et tout peut arriver en une seule journée (pluie, soleil, vent, brouillard). N’oubliez donc pas d’emmener de la crème solaire +50 (les UV sont très forts sur l’île), casquette ou chapeau pour les randonnées sans ombre comme sur le Piton de Bert, un pull ou une veste intermédiaire pour les coups de frais. N’oubliez évidemment pas vos chaussures de marche et une bonne gourde pour vous hydrater !

POURQUOI Y ALLER ? Pour tous les passionnés de nature, l’île de la Réunion est faite pour vous : cirques, forêts primaires, volcans, tout y est pour que vous trouviez votre bonheur ! Si vous préférez des activités en bord de mer, vous ne serez pas en reste avec la découverte du lagon et des sorties en bateau !

ACCESSIBILITÉ : Retrouvez tout nos adresses sur notre carte Mapstr !

Il y a quelques mois encore quand on nous parlait de la Réunion, on avait toujours un pincement au cœur. Cette île était, selon nous, réservée aux randonneurs et les activités accessibles pour une personne en fauteuil roulant ne devaient pas être nombreuses voire inexistantes.

Deux semaines sur place ont suffi pour nous faire changer d’avis et découvrir que l’île intense est définitivement accessible à tous ! Des cirques au Piton de la Fournaise en passant par la forêt primaire de Bélouve et le lagon sur la côte ouest, on a vibré au rythme des paysages, de magnifiques rencontres, d’une gastronomie unique… Une expérience inoubliable !

Dans cet article, on vous emmène sur nos pas et on vous donne nos coups de cœur avec toutes les infos pratiques pour planifier votre voyage à la Réunion.

Notre itinéraire : le Nord-Est, le Volcan, le Sud sauvage et l’Ouest

Le Nord-Est

Sainte Suzanne

À peine descendus de l’avion, on commence le tour de l’île en mettant le cap vers Sainte Suzanne et sa vanilleraie. Il ne faut que quelques secondes pour sentir les parfums sucrés de la vanille… On ne s’est pas trompé d’adresse ! Le temps de la visite, on découvre les différentes étapes pour cultiver les précieuses gousses : pollinisation, séchage, triage, chacune à son importance pour garantir la qualité du produit final. De la même manière que le rhum, on peut préparer plusieurs types de vanille comme la vanille givrée qui avoisine les 2 500€ au kilo !

La Réunion est connue pour la cuisine créole alors quand on nous a proposé de participer à un cours de cuisine, nous n’avons pas hésité une seconde !

Jacky, connu comme le loup blanc sur l’île pour son envie de transmettre aux autres sa passion, a créé FarFar Kréol il y a un peu plus de 5 ans. Au menu cari d’oeufs et de morue, coq en cuisson lente, nems et samosas… Rien que ça !

Cinq jours par semaine, ce sont pas moins de 25 convives qui se retrouvent autour d’une immense table pour cuisiner ensemble. Tout le monde met la main à la pâte : épluchage, préparation des rougails (ces fameuses sauces au piment qui accompagne la plupart des plats créoles) ou du jus de canne à sucre, cuisson au feu de bois sous les yeux attentifs de Jacky ! En bonus, on apprend à confectionner les nems et samosas.

Un moment riche en saveurs et en rencontres qu’on ne peut que vous recommander !

Avant de rejoindre la route pour le cirque de Salazie, on fait un petit détour pour voir la cascade Niagara. La première d’une longue série !

Le Beau Rivage : Le long de la corniche à Saint-André, on déguste de bons plats locaux, chinois ou métropolitains avec la vue sur l’océan Indien. Tarifs : à partir de 15€ pour un plat et le menu est entre 20 et 29€. Accessibilité : l’accès est de plain-pied (il faut ouvrir les deux portes pour passer avec son fauteuil roulant), les toilettes sont accessibles et aménagées.

La Vanilleraie : L’endroit parfait pour en apprendre plus sur la vanille. Les visites se font du lundi au samedi. Tarif : 5€ par personne. Accessibilité : Un passage de plain-pied permet de rejoindre l’accueil depuis le parking. Une rampe donne accès à tous les espaces de visite. Les toilettes sont accessibles et aménagées.

FarFar Kréol : Un cours de cuisine pas comme les autres avec Jacky. Du marché jusque dans votre assiette, c’est vous qui êtes le chef ! Contact : +262 693 00 91 36 – jaroumou@yahoo.fr – Tous les jours sauf lundi et jeudi Tarifs : 39€ par personne pour l’expérience complète. Accessibilité : le marché de Sainte Suzanne est entièrement à plat. L’espace où se déroule le cours de cuisine est aménageable pour que vous puissiez vous déplacer. Jacky vous proposera de vous installer en bout de table, là où il y a le plus d’espace pour que vous soyez à l’aise.

Le cirque de Salazie

Parmi les trois cirques, celui de Salazie est le plus facile d’accès. Il ne faut qu’une petite demi-heure depuis la côte pour se retrouver nez-à-nez avec le piton d’Anchaing. En chemin, vous apercevrez la Cascade Blanche sur votre gauche. Troisième cascade la plus haute de France avec ses 640 mètres, elle est tout simplement impressionnante ! Si vous avez peur de la rater, le meilleur point de repère est le Pisse en l’air, une cascade qui termine sa course directement sur la route !

Malheureusement inaccessible en fauteuil roulant, un sentier plutôt facile part du parking voisin jusqu’au pied de la cascade. Comptez environ 1h30 de marche pour parcourir les 3 km.

Quelques kilomètres plus loin, on arrive à Hell-Bourg, classé parmi les Plus Beaux Villages de France. C’est ici que nous retrouvons Jairo, guide à l’Office de tourisme de l’Est. En marchant entre les maisons créoles multicolores, il nous conte l’histoire d’Anchaing, un des premiers marrons de la Réunion. Alors esclave dans une exploitation sur la côte, il s’est échappé avec sa belle Héva sur la montagne la plus haute de Salazie qui porte aujourd’hui son nom. Rattrapés plusieurs années après par un chasseur de marron, la légende dit qu’ils auraient été graciés par leur ancien maître.

Connaissez-vous l’expression « trié sur le volet » ? Si elle ne vous dit rien, passez devant la supérette sur la place principale du village : les plus beaux produits ont été soigneusement exposés sur le volet !

Que vous soyez ou non féru de musique, on vous conseille de vous rendre au musée des musiques et instruments de l’océan Indien. Chaque région du monde bordant l’océan est représentée et armé de votre audioguide vous pouvez découvrir les sonorités d’une grande partie des instruments. La pièce centrale est consacrée au maloya, musique typiquement réunionnaise héritée des esclaves.

Pour les amateurs de points de vue et de perspectives, Jairo nous en a montré trois :

  • Pour avoir une vue surplombante du village avec le piton d’Anchaing, c’est juste ici
  • Le Point du jour juste en-dessous de Hell-Bourg avec uniquement le piton
  • Les arbres de la rue du Dr Paul Lamarque forme un arc parfait au-dessus de la route

Au coeur du village, la Maison Folio se détache. Nous nous laissons porter par la voix de Raphaël, petit-fils de Madame Folio qui a créée ce petit paradis avec son mari dans les années 1970. Comme il le dit si bien, il n’est pas là pour nous donner le nom scientifique des plantes mais plutôt pour nous faire vivre une expérience sensorielle et visuelle dont nous nous souviendrons. Les plantes du jardin ont toutes une vertu qu’elle soit médicinale ou gustative. Celle qui nous a sans doute le plus marqué est le Quatre-épices qui une fois sa feuille écrasée dégage un mélange de senteurs de girofle, de gingembre, de muscade et de poivre !

Lors de votre passage, vous aurez peut-être la chance de voir Madame Folio qui vit encore dans cette maison.

On quitte Hell-Bourg en s’arrêtant à la cascade du Voile de la Mariée qui se déverse en contrebas de la route. C’est splendide !

Sarana Hôtel & Spa : Tout juste ouvert, ce boutique hotel propose des chambres avec une vue imprenable sur les remparts du cirque. Tarifs : à partir de 172€ la nuit avec petit-déjeuner. Accessibilité : Ils ont deux chambres pour personnes à mobilité réduite. La salle de bain est bien aménagée avec des barres d’appuis aux bons endroits. Les espaces communs sont bien aménagés. Lors de notre passage, la piscine et le spa n’étaient pas encore ouverts. Ils ont 2 places de stationnement à côté de l’entrée.

Les jardins d’Héva : Surplombant le centre-ville, ce charmant hôtel dispose de quelques chambres avec une vue sur le piton d’Anchaing. Si vous êtes de passage, le restaurant est très bon. Tarifs : à partir de 98€ la nuit avec le petit déjeuner. Accessibilité : Ils ont deux chambres pour personnes à mobilité réduite. Il manque le siège dans la douche mais vous pouvez vous rapprocher de l’accueil si besoin. Ils ont 2 places de parking PMR.

Chez Billy – Ô Tipikement Créole : Jessica et Billy vous accueille avec de bons petits plats et de nombreux rhums arrangés sur place ou à emporter. Tarifs : à partir de 8€ pour un rougail saucisse. Accessibilité : le chemin d’accès n’est pas encore très praticable en fauteuil mais Billy prévoit de le réaménager avec une place de stationnement PMR juste devant. Les toilettes sont accessibles.

Maison Folio : Une charmante maison créole nichée au cœur d’un jardin luxuriant ! Il y a 2 visites guidées par jour à 10h et 14h (quasiment 2h de visite). Tarifs : Visite libre 4€, visite guidée 6€, combo avec le musée des instruments de musique 9€. Pensez à réserver, il y a souvent du monde. Accessibilité : il est possible d’accéder au jardin par l’entrée secondaire. Le terrain est plutôt bon et praticable en fauteuil avec quelques cailloux et de l’herbe par endroit.

Musée des musiques et instruments de l’océan Indien : Ce musée est l’occasion de découvrir les sonorités des instruments de l’océan indien grâce à l’audio-guide. Tarifs : 7€ par personne, 5€ pour les personnes à mobilité réduite, 9€ avec le billet jumelé avec la Maison Folio. Accessibilité : Accessible en fauteuil roulant en contournant la maison. Les toilettes sont accessibles et aménagées.

La forêt de Bélouve

Sur l’île de la Réunion, l’accès à la nature est plus que facilité. Les sentiers au coeur des forêts primaires sont juste là et il n’y a plus qu’à partir pour une aventure hors du commun. Hors quand on est en fauteuil roulant, ces sentiers sont souvent trop étroits, recouverts de rochers et de racines. C’est pourquoi lors de notre arrivée dans la forêt de Bélouve nous avons été agréablement surpris par un parcours aménagé (300 mètres environ) sur des passerelles en bois. On se faufile entre les fougères arborescentes avec le chant des oiseaux en toile de fond, un régal !

Juste à côté, quand la météo est de la partie, le jardin du gîte de Bélouve offre une vue à couper le souffle sur le cirque de Salazie et le piton d’Anchaing !

Gîte de Bélouve : Quand dormir avec vue prend tout son sens ! Tarifs : à partir de 18€ la nuit. Accessibilité : Le gîte dispose de toilettes accessibles et aménagées. Une chambre pour personne à mobilité est en construction et devrait être disponible dans les prochains mois. Il y a une place de stationnement juste à côté du gîte et une autre en contrebas sur le parking principal.

Sentier découverte : Il y en a deux. Le premier se fait sur des passerelles en bois entièrement accessibles en fauteuil roulant. Nous n’avons pas pu voir le deuxième, une boucle dans la forêt, car il est fermé en ce moment. Accessibilité : Il y a une place de stationnement juste à côté du gîte et une autre en contrebas sur le parking principal.

Le Piton de la Fournaise

La première éruption de notre vie

Nous quittons Le Four à Pain dans la nuit pour rejoindre le Pas des sables et observer le lever de soleil sur la Plaine des Sables. Les dernières étoiles disparaissent et les nuages évoluent à toute vitesse au loin. Les premiers rayons du soleil percent, l’heure de prendre un café avec une vue imprenable sur ce paysage lunaire.

Nous reprenons la route pour retrouver Didier, notre guide ce matin-là, au Pas de Bellecombe. Nous nous approchons de la bordure de l’enclos Fouquet et nous sommes tout simplement subjugués par sa taille ! Deux remparts naturels de plus de 300m de haut se sont formés avec les éruptions et mouvements géologiques successifs depuis la création de l’île. Pour faciliter mes déplacements sur le terrain accidenté du sentier menant au Piton de Bert, je grimpe dans un Fauteuil Tout Terrain (FTT) grâce à l’association TITAN. Son moteur électrique et sa maniabilité me permet de me rendre absolument partout et c’est un vrai régal !

Cette excursion est un peu particulière pour nous… Quelques jours avant notre arrivée sur l’île, le volcan est entré en éruption. C’est la première de l’année et nous avons la chance de pouvoir l’observer. Le ciel est dégagé et les fumeroles sont bien visibles même si le piton est à plus de 2 km au coeur de l’enclos. Le spectacle est tout simplement grandiose. Les projections de lave sont gigantesques et le cône fait déjà plus de 30 mètres de haut ! Le volcan nous montre toute sa puissance et Didier qui n’en est pas à sa première éruption n’en revient pas non plus !

Le 28 octobre dernier, les instances en charge du volcan se sont réunies pour nommer ce nouveau piton. Il est désormais connu sous le nom de Piton Tikal en lien avec les contes et légendes de la Réunion associés à Gran Mèr Kal, une sorcière apparaissant dans cette région.

Nous avons aussi eu la possibilité de voir l’éruption de nuit. Les projections de lave font rougeoyer le brouillard qui s’est invité pendant notre progression sur le sentier du Piton de Bert. L’ambiance est totalement différente, le faisceau des lampes torches se dessine le long du rempart, le froid s’est installé. On vous recommande d’être accompagné par un guide qui connait le sentier. Il est facile de perdre la trace et de ne plus savoir où se trouve le parking. Avec la puissance magnétique du volcan, les GPS peuvent être impacté et ne plus vous indiquer la bonne direction.

Visite guidée avec Didier : Il a créé Austral Altitude avec Thierry pour accompagner des randonneurs amateurs comme des traileurs professionnels sur les plus beaux sentiers de la Réunion. Vous ne serez pas déçus ! Contact : Didier +262 6 92 05 79 53 Tarifs : à partir de 50€ par personne (groupe de 4 randonneurs minimum). Nombreux itinéraires proposés dont la boucle autour du Piton de la Fournaise.

Pas de Bellecombe : Le relais du Pas de Bellecombe est un bon point de départ pour avoir une vue d’ensemble de l’enclos Fouquet. Accessibilité : Le point de vue a été aménagé avec un chemin en béton légèrement surélevé pour voir par dessus la barrière en restant assis dans son fauteuil roulant. Il y a une place de stationnement pour les personnes à mobilité réduite. Les toilettes sèches sont accessibles et aménagées. De nouvelles toilettes étaient en fin de construction lors de notre passage également accessibles en fauteuil roulant.

Parking Foc Foc : Il permet de se garer au plus proche du départ du sentier vers le piton de Bert.

Pas des sables : L’endroit parfait pour le lever de soleil. Un parking aménagé pour les personnes à mobilité réduite juste en dessous permet d’avoir un point de vue sur la Plaine des Sables.

La Cité du Volcan : Sur la route du volcan, ce musée retrace la vie de l’île de sa formation à nos jours. Espaces interactifs, vidéos d’archives, caméras live, vous saurez tout sur le Piton de la Fournaise ! Tarifs : 9€ par adulte, 6€ pour un tarif réduit (enfant, PMR et accompagnant). La billetterie ferme à 16h15. Accessibilité : le musée est entièrement accessible pour les personnes à mobilité réduite.

La route des laves

En contrebas du volcan, la route qui longe la côte porte bien son nom de Route des laves. Elle est un témoin récurrent de la puissance du Piton de la Fournaise. Au fil des années, plusieurs éruptions ont rejoint l’océan en traversant le goudron avec la dernière remontant à 2007 ! Voir la lave séchée de si près est impressionnant !

Un peu plus haut, le village de Sainte Rose abrite un petit miracle. En 1977, une coulée de lave a entourée l’église Notre Dame des Laves sans la toucher !

Sur la même commune, ne manquez pas de vous arrêter à l’Anse des cascades. L’endroit est prisé par les réunionnais pour pique-niquer à l’ombre des palmiers ou simplement se ressourcer avec le son des cascades et de l’océan se fracassant sur les rochers.

Le Four à pain : Une charmante chambre d’hôtes à Saint Philippe. L’endroit parfait pour profiter de la zone du volcan pendant votre séjour. Le petit-déjeuner est bon et le bruit des vagues permet de se lever du bon pied ! Tarifs : à partir de 80€ la nuit avec le petit-déjeuner. Accessibilité : la chambre 1 est adaptée pour les personnes à mobilité réduite. Il y a des barres d’appui et nous avons donné au propriétaire les références d’un siège pour la douche. Il y a une place de stationnement PMR juste à côté de l’entrée principale. Pour la piscine, l’accès se fait pour le moment via le passage des voitures. La pente étant un peu raide, Jean-Marc a prévu de construire une rampe à la place de l’escalier partant de la terrasse principale afin d’y accéder plus facilement.

La terrasse des 2 pitons : Une bonne adresse où s’arrêter lors de vos pérégrinations sur la route des laves. Tarifs : les plats peuvent être pris sur place (20€) ou à emporter (5€). Accessibilité : il y a une petite marche pour accéder à l’intérieur. Les toilettes sont accessibles et aménagées. Si jamais elles ne convenaient pas, il y en a juste à côté du restaurant.

Warren Hastings : Juste à côté du Four à Pain, on a pu gouter notre première salade palmiste, délicieuse ! Tarifs : les entrées sont à partir de 10€ et les plats à partir de 17€. Accessibilité : il y a du gravier entre la route et l’entrée du restaurant. La salle principale est accessible via une marche. Une rampe permet aussi d’y accéder mais elle donne sur une table qui peut être occupée lors de votre venue. Les toilettes sont grandes et accessibles avec petit ressaut au niveau de la porte fenêtre pour y accéder.

Anse des cascades : Endroit magique entouré de cascades. Évitez de venir le weekend pour qu’il n’y ait pas trop de monde. Accessibilité : il y a deux places de stationnement accessibles sur le parking le plus proche des cascades. Dans un des bâtiments au centre de la zone, il y a des toilettes accessibles.

Le Sud sauvage

Le Sud de l’île est l’étape intermédiaire entre l’aridité de la Plaine des Sables et le bleu intense du lagon à l’ouest. On prend le temps de faire quelques visites et de vivre au rythme des réunionnais.

Le Jardin des Parfums et des Épices

À la sortie de Saint Philippe, le jardin des Parfums et des épices devrait plaire aux passionnés de plantes. On y recense pas moins de 1 500 espèces toutes endémiques de la Réunion ! Sous les rayons du soleil, l’intensité des couleurs est magique.

La cascade Langevin

La cascade Langevin, ou des Trois Galets, se mérite. La petite route longe la rivière où les familles se retrouvent pour pique-niquer et se baigner dans les piscines naturelles formées par les rochers. On traverse un vieux pont avant de prendre une route quasi verticale menant au point de vue de la cascade. Le bassin en contrebas n’est malheureusement pas accessible en fauteuil roulant et pour ceux d’entre vous qui voudront s’y essayer, on vous conseille d’avoir de bonnes chaussures pour ne pas glisser sur les pierres humides.

La Saga du Rhum

Ce musée est installé dans la distillerie de la rhumerie Isautier vieille de plus de 300 ans. En période de production, les odeurs de réglisse et des vapeurs d’alcool nous font voyager le temps de la visite. On y découvre l’origine du rhum Charrette, créé en 1972 par les 8 distilleries présentes sur l’île. La visite se termine par une dégustation des rhums de la maison qu’il soit vieillis ou arrangés, il y en a pour tous les goûts !

Sortie en fauteuil tout terrain à l'Étang-Salé

Le fauteuil tout terrain est l’engin parfait pour partir en randonnée quand on est situation de handicap. Nous avons eu l’occasion de le tester dans les Alpes et ici sur les remparts du Piton de la Fournaise et les sensations sont à chaque fois géniales. Mathieu, le fondateur de l’association TITAN, nous emmène pour une balade de 2 heures à la découverte de la plage de l’Étang-Salé en passant par le Vortex énergétique et le Gouffre où l’océan déchaine sa puissance. Sur le retour, changement de décor avec la forêt de l’Étang-Salé où se mêlent des zones forestières et d’immenses étendues d’herbes rases prisées par les coureurs.

3 spots incontournables sur la côte Sud

Cap Méchant

De la même manière qu’en Martinique, nous avons tenu à faire un pique-nique sur la côte ! Quasiment tous les jours de la semaine mais plus particulièrement le dimanche, vous verrez des stands de grillades sur les bords de route. Nous avons opté pour celui-ci avant de nous installer sur la pelouse du Cap Méchant avec en prime le passage de quelques baleines !

Plage de Grande Anse

Cette plage est prisée les habitants des environs le weekend même s’il est interdit de s’y baigner. En effet, toutes les plages de la Réunion non protégées par la barrière de corail sont trop dangereuses à cause des fonds marins et de la présence possible de requins. On vient ici pour admirer le coucher du soleil et quelques restaurants permettent d’en profiter avec un petit casse-croûte !

La Pointe du Diable

De l’autre côté de Saint Pierre, nous étions presque seul pour observer le coucher du soleil au-dessus de la pointe du diable, une avancée rocheuse sur laquelle les vagues viennent se fracasser.

Le Four à pain : Une charmante chambre d’hôtes à Saint Philippe. L’endroit parfait pour profiter de la zone du volcan pendant votre séjour. Le petit-déjeuner est bon et le bruit des vagues permet de se lever du bon pied ! Tarifs : à partir de 80€ la nuit avec le petit-déjeuner. Accessibilité : la chambre 1 est adaptée pour les personnes à mobilité réduite. Il y a des barres d’appui et nous avons donné au propriétaire les références d’un siège pour la douche. Il y a une place de stationnement PMR juste à côté de l’entrée principale. Pour la piscine, l’accès se fait pour le moment via le passage des voitures. La pente étant un peu raide, Jean-Marc a prévu de construire une rampe à la place de l’escalier partant de la terrasse principale afin d’y accéder plus facilement.

Epoca : Un spot très agréable pour voir le coucher de soleil sur la plage de Grande Anse. Tarifs : les cocktails sont à 12€, les tapas entre 6 et 9€ et les plats à partir de 19€. Accessibilité : l’entrée est de plain-pied depuis le parking. Il y a des toilettes accessibles et aménagées juste à côté du restaurant.

Jardin parfum et épices : Un immense jardin qui recense plus de 1500 espèces de plantes endémiques de la Réunion. Accessibilité : le jardin n’est pas vraiment accessible. Il y a plusieurs marches pour accéder à la maison principale. Le chemin principal est fait de petits cailloux tassés. Dès que l’on s’éloigne, certains sentiers ont beaucoup de rochers affleurants ce qui rend les déplacements compliqués. Il est possible de stationner sur l’une des voies d’accès privée mais une fois garé il n’y a pas beaucoup d’espace autour de la voiture pour passer en fauteuil.

Cascade Langevin : L’aire de stationnement à côté du point de vue est assez étroite et très en pente ce qui complique le transfert pour sortir de la voiture.

La Saga du rhum : Pour tout connaitre sur les origines du rhum à la Réunion. Il faut obligatoirement réserver pour faire une visite guidée. Elle dure 1h15 environ avec la dégustation de 2 rhums de la maison Isautier. Tarifs :11€ par personne, 8€ pour le tarif réduit (enfant, personne à mobilité réduite…). Accessibilité : Le lieu est labélisé Tourisme et Handicap pour les 4 handicaps depuis 2012. Le lieu est entièrement accessible en fauteuil roulant avec notamment 2 monte-charges au début et à la fin de la visite. Il est possible de visiter le lieu en LSF et pour les personnes atteintes d’un handicap visuel, la Saga du Rhum a créé des éléments tactiles pour leur permettre de mieux apprécier leur visite. L’espace dégustation a également été pensé avec des tablettes ajustées à la bonne hauteur.

Association Titan : Grimpez à bord de ce fauteuil tout terrain pour arpenter sans effort le sable, les cailloux, les racines de l’Étang-Salé ! Contact : Mathieu +262 693 87 26 92 Tarifs : 50€ pour un engin pendant 1h, 70€ pour une sortie de 2h. Accessibilité : Mathieu dispose de plusieurs FTT : un avec une gâchette pour accélérer (le FTT s’arrête quand on relâche), les deux autres ont le même système de gâchette mais le FTT est en roue libre quand on la relâche. Les sièges sont confortables et une ceinture de sécurité permet d’être bien maintenu malgré les à-coups.

Cap Méchant : Le stationnement n’est pas aisé quand il y a du monde. L’accès au bord de l’eau est en herbe avec des racines et des rochers affleurants. Une troisième roue peut être une bonne option sinon le deux-roues est souhaitable pour avancer confortablement.

Plage de Grande Anse : Il y a deux places PMR au plus près de la plage.

Pointe du Diable : Il y a 3 parkings proches de la balade le long de la mer. Ils ont tous des places PMR.

L'Ouest

Le cirque de Cilaos

Le cirque de Cilaos se mérite ! Une seule route permet de s’y arrêter et elle porte un nom évocateur : la route aux 400 virages répartis sur seulement 35 km ! Elle est spectaculaire du début à la fin et vous n’aurez qu’une envie : vous arrêter sur le bord de la route pour profiter du panorama. Malheureusement, les zones d’arrêts sont peu nombreuses et les locaux roulent plutôt vite !

Une fois arrivé au village, levez la tête pour admirer les remparts immenses qui vous entourent. Le Piton des Neiges, du haut de ses 3 000m d’altitude, domine le village quand les nuages laissent entrevoir son sommet. Profitez-en pour vous balader au milieu des maisons créoles et manger un morceau chez Lucay au-dessus de la galerie de l’Archipel des Métiers d’art. N’oubliez pas de goûter les lentilles vertes et le vin confectionnés dans le cirque !

À l’ouest du village, prenez la direction du Bras Rouge pour voir la cascade du même nom et avoir une vue du cirque sous un autre angle.

Chez Lucay : Au cœur du village, cette terrasse offre une chouette vue sur l’église et le piton des neiges. Les plats sont corrects. Tarifs : à partir de 13€ pour un plat. Accessibilité : en fauteuil roulant, on y accède par un ascenseur depuis la rue. La terrasse est de plein pied et il y a un petit rebord pour accéder à la salle principale.

Lever de soleil sur le cirque de Mafate

Le cirque de Mafate est le paradis des randonneurs. Certains villages ne sont accessibles qu’à pied si bien que les ravitaillements se font par hélicoptère ! La seule possibilité pour nous de le voir est de nous lever une nouvelle fois en pleine nuit. Nous quittons l’Hermitage en direction du belvédère du Maïdo sur l’un des remparts de Mafate. Nous ne sommes pas les premiers mais l’ambiance est paisible, la fumée du café sort d’une tente… tout le monde attend que les premiers rayons du soleil pointe le bout de leur nez ! En quelques secondes, l’air se réchauffe et la grandeur du cirque se révèle sous nos yeux encore endormis. C’est assurément un des plus beau spectacle que l’île peut offrir !

Faire le plein d'activités outdoor
À la découverte des coraux du lagon
Sur la plage du Trou d’eau à la Saline les Bains nous retrouvons Pierre, notre guide pour une excursion en kayak transparent sur le lagon. Pendant un peu plus d’une heure, nous glissons sur une eau cristalline en frôlant les coraux ! Pierre nous donne des détails sur leur formation et leur état de santé au fur et à mesure de notre avancée et n’hésite pas à nous décrire tous les poissons que nous croisons. De la même manière que pour les tortues marine, la réserve marine de la Réunion protège le lagon en délimitant les zones navigables pour que les coraux puissent se régénérer sans être dérangés. Il y a encore quelques années, les touristes et les locaux grimpaient dessus sans se rendre compte qu’ils mettaient à mal leur survie. C’est donc tout un apprentissage que des acteurs comme Lagon Réunion cherchent à transmettre.
Kélonia, centre de préservation des tortues marines

La préservation des tortues marines est d’une importance primordiale dans l’écosystème marin de la Réunion. Chaque année, elles viennent pondre sur les plages de la côte ouest et le centre Kélonia travaille main dans la main avec les autorités locales pour protéger ces zones. Grâce à ses repères magnétiques, elle revient chaque année au même endroit mais un rien peut les dérégler : pollution lumineuse, modification des infrastructures environnantes… Le centre a ainsi développé un système de bassins pour recueillir et remettre en forme les tortues blessées ou trop fragiles pour s’en sortir seules en pleine mer. Un parcours éducatif a également été pensé pour sensibiliser dès le plus jeune âge.

Prendre la voie des airs

Le long de la route de la Saline les Bains jusqu’à l’Étang-Salé, vous ne pourrez pas manquer de voir des parapentes grimper dans les colonnes d’air chaud. JB et Julien d’Azurtech nous ont donné la chance de pouvoir nous aussi en profiter en grimpant jusqu’au terrain de décollage des Colimaçons. Une fois bien installé dans le tandem, il ne faut que quelques secondes pour nous retrouver au-dessus des ravines et voler aux côtés des pailles-en-queue, l’oiseau emblématique de la Réunion ! La vue sur les dégradés de bleu de l’océan est splendide. Le petit plus en décollant ici : un atterrissage tout en douceur sur la plage !

À la recherche des baleines à bosse
Chaque hiver austral, les baleines à bosse remontent de l’Antarctique pour les eaux chaudes de la Réunion afin de s’accoupler et donner naissance à leurs petits. Leur observation est possible de juin à fin septembre mais cette année, elles ont décidé de rester un peu plus longtemps et ce n’est pas pour nous déplaire ! La forme sous-marine de l’île permet aux baleines de se déplacer au plus près des côtes sans être dérangées par les courants plus forts au large. Voilà deux manières de les observer sur la côte ouest :
  • Depuis la terre ferme, on vous conseille de toujours avoir un oeil qui surveille l’horizon à la recherche d’une volute d’eau ou de leur nageoire caudale dont le blanc tranchera avec le bleu de l’eau ! Nous en avons vu depuis le Cap Méchant et sur la route du côté de Saint Paul.
  • Une sortie en catamaran est également possible pour vous rapprocher de leur espace de vie, tout en gardant une distance respectable pour ne pas les déranger. L’oeil du capitaine du Maloya de Festiyacht nous a permis de voir évoluer une maman et son baleineau pendant quelques minutes !

Tropic Appart’Hotel : Situé dans le centre-ville de l’Hermitage, c’est parfait pour rayonner dans l’ouest de l’île.Tarifs : à partir de 140€ la nuit avec petit-déjeuner. Accessibilité : l’accès à l’hôtel est de plain-pied et il y a une place de stationnement PMR juste à côté de l’entrée. Le petit-déjeuner est servi à l’étage sans ascenseur. Il est possible de passer commande la veille (avant 19h) pour qu’il vous soit apporté en chambre. La douche de la chambre adaptée n’est pas forcément bien aménagée : le siège de douche est positionné sous le mitigeur ce qui rend son utilisation impossible. Nous avons utilisé une des chaises de la terrasse pendant notre séjour. Les toilettes sont quant à elles bien aménagées.

L’Ermitage

Métis Café : Une super adresse au centre-ville de l’Ermitage. Que vous ayez une petite faim ou très faim, vous trouverez ce qu’il vous faut entre les tapas et les nombreux plats à la carte. Des concerts sont organisés les vendredi et samedi soir. Tarifs : à partir de 7€ pour les tapas et à partir de 13€ pour les plats. Accessibilité : La première partie de la terrasse est de plain-pied, l’autre est accessible par une rampe. Les toilettes sont accessibles.

La Saline les Bains

La Bodega 974 : Juste à côté des kayak transparents, ce restaurant propose de bons burgers pour changer des plats traditionnels. Tarifs : les plats sont à partir de 16€. Accessibilité : depuis le parking, l’accès principal se fait sur une passerelle en bois mais il faut nécessairement descendre une marche si l’on veut être assis au plus proche de la plage. Les tables sont posées dans le sable. Il y a des toilettes accessibles de plain-pied.

Saint Leu

Château de sable : À Saint-Leu, ce restaurant offre une vue imprenable sur le lagon. Les plats sont bons et copieux. Tarifs : le menu midi est à 21,5€, le soir les plats sont à partir de 18€. Accessibilité : l’accès principal est de plain-pied. Je n’ai malheureusement pas testé les toilettes.

Saint Paul

La Capitainerie : À Saint Paul, une terrasse surplombant le sable noir. Les samousas sont parfaits en entrée à partager et les plats sont bons. Retrouvez leur carte ici. Tarifs : à partir de 7€ pour les entrées et 15€ pour les plats. Accessibilité : l’entrée sur la terrasse est de plain-pied et les toilettes sont accessibles et aménagées pour les fauteuils roulants.

1715 : À l’écart du centre-ville de Saint Paul, ce café est installé dans un petit havre de paix. Ici boire un café c’est tout un art : on choisit son origine et la machine pour le préparer ! Il ne reste plus qu’à le déguster accompagné d’une pâtisserie faite maison ! Retrouvez ici la liste de toutes les boissons. On craque totalement pour le Golden latte au curcuma et gingembre. Tarifs : à partir de 2€ l’espresso et 2€ pour les patisseries. Accessibilité : il y a une marche pour accéder au jardin où sont installées quelques tables. Les autres tables sont plus difficilement accessibles. Les toilettes ne sont pas accessibles.

Belvédère du Maïdo : Accessibilité : Il y a 3 places PMR sur le dernier parking tout en haut juste à côté du point de vue. Le sentier qui permet de rejoindre la barrière est bétonné sur la première moitié.

Kélonia – Centre préservation tortues marines : Un centre dédié à la protection des tortues marines. Le parcours permet de les observer et d’en apprendre plus sur leur environnement. Tarifs : 8€ par adulte, 5€ en tarif réduit (enfant, jusqu’à 11 ans, PMR). Accessibilité : le lieu est entièrement accessible et aménagé. Il y a une place de stationnement PMR juste à côté de l’entrée.

Kayak transparent : Sur la plage du Trou d’eau à la Saline-les-bains, le lagon est parfait pour une sortie en kayak transparent et observer les coraux. Tarifs : 25€/h à deux sans guide, 45€/2h avec un guide, photos prises pendant la sortie offertes et un cocktail sur la plage, 12€/h pour un paddle, 20€/h pour un paddle transparent. Accessibilité : depuis le parking il y a un peu de sable pour accéder à la tente d’accueil mais l’équipe vous proposera de l’aide. De la même manière, ils vous aideront à rouler sur le sable jusqu’à l’eau en faisant attention à ce que l’eau ne touche pas les roues. Pour monter à bord, ils utilisent la technique de la chaise et font glisser le kayak en-dessous. Il y a un dossier assez haut et l’assise est un tout petit peu rembourrée donc n’hésitez pas à rajouter l’épaisseur d’un gilet de sauvetage si besoin. Si vous avez besoin d’aller aux toilettes, il y en a de plain-pied au restaurant La Bodega.

Parapente Azurtech : JB et Julien vous emmène dans les airs depuis les hauts de Saint Leu avec une vue imprenable sur l’océan et la barrière de corail ! Contact : Contactez JB au +262 692 85 04 00 notamment pour lui indiquer votre condition afin qu’il puisse se faire une idée avant le vol. Tarifs : 80€ pour 15 à 20 min de vol, 100€ pour 30 à 40 min. Accessibilité : ils proposent des vols pour les personnes à mobilité réduite mais n’utilisent pas le chariot à 3 roues. Ils font bien attention à vous et votre positionnement que ce soit pour le transport jusqu’au terrain de décollage ou lors de l’installation dans le harnais. À l’atterrissage sur la plage, j’ai soulevé mes jambes et JB s’est positionné de manière telle à stopper net la voile en touchant le sol, et ce tout en douceur !

Catamaran Festiyacht : Embarquez à bord du Maloya pour une excursion de 2h30 à la recherche des baleines ! Contact : +262 262 34 10 10 Tarifs : 35€/adulte et entre 5 et 30€ par enfant. Il y a d’autres types de croisière (sunset, promenade). Vous pouvez réserver juste ici. Accessibilité : il y a une rampe pour accéder au quai et l’équipe vous donnera un coup de main pour porter votre fauteuil roulant à l’intérieur du bateau. Il y a de grands espaces pour circuler. Il y a un escalier pour accéder à l’avant du bateau pour mieux voir les baleines. Si votre fauteuil n’est pas trop imposant, ils pourront vous aider à y accéder. Sachez qu’il n’y a pas de zone d’ombre une fois là-haut. Les toilettes du bateau ne sont pas accessibles.

Les Gouzous

Éparpillés sur l’île, vous vous demandez surement qui sont ces petits bonshommes jaunes toujours en action ! Ce ne sont autres que les Gouzous créés par Jace en 1992. Il ne vous reste plus qu’à faire la chasse aux Gouzous pendant votre séjour !

Ces 12 jours passés à la Réunion ont dépassé nos attentes. Nous ne pensions pas pouvoir profiter autant des atouts de l’île. Nous avons pu témoigner de la beauté des cirques, de la puissance de la nature avec des cascades majestueuses, la présence silencieuse des baleines à bosse… Mais nous avons surtout pu vivre des émotions intenses avec la première éruption de notre vie au Piton de la Fournaise de jour comme de nuit, des activités en pleine nature accessibles à tous et ce même en situation de handicap.

Nous reviendrons très certainement à la Réunion pour nous immerger dans la vie locale et découvrir ses autres secrets… ce n’est qu’un au revoir !

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec Atout France et l’île de la Réunion Tourisme.
Aller au contenu principal