×

16 avril 2021

Rando en fauteuil, notre equipement

Partir à l’aventure c’est incroyable, encore faut-il avoir le bon matériel ! 
Depuis 5 ans nous avons testé de nombreux équipements qui répondent tous au même besoin : vous permettre de vous déplacer hors des sentiers battus.

Troisième roue électrique

Batec

Le Batec est la première roue électrique que j’ai eue l’occasion de tester. Elle est puissante et permet de se déplacer sur la plupart des sentiers que l’on peut rencontrer en voyage.

Outre sa facilité d’accroche sur le fauteuil, elle a deux inconvénients majeurs :

  • Elle est imposante et l’espace de giration nécessaire est énorme
  • Son poids élevé, environ 25 kilos, ne facilite pas la tâche des personnes qui vous accompagnent pour la ranger dans une voiture par exemple

Son prix : 7 700€ TTC (version standard) et 8 360€ TTC (version spécifique pour tétraplégique). Dans les deux cas, les fixations sur le châssis ne sont pas incluses.

Retrouvez plus d’infos ici et la fiche tarifaire ici (revendeur Permobil).

Triride

Juste avant notre voyage de noces en mai 2018, j’ai testé le Triride Special High Power L16 et ce fut une révolution !

Cette roue facilement maniable est légère, ne prend pas de place et dispose d’avancées technologiques très pratiques : la marche arrière, un régulateur de vitesse et la batterie se recharge en freinant ! Je l’ai plus que facilement adoptée !

Son prix : 5 676€ TTC (adaptation pour tétraplégique pour 638€ TTC supplémentaires).

Retrouvez plus d’infos ici (revendeur Access Matériel Médical).

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de ces deux roues :

Smartdrive

La Smartdrive est une aide à la mobilité citadine. Elle se glisse aisément sous le fauteuil et grâce à sa petite taille, elle n’en modifie pas ses dimensions. Le bracelet Bluetooth fournit avec vous permet de suivre vos déplacements et de régler la vitesse maximum comme bon vous semble. La batterie tient toute la journée et se recharge rapidement.

Il est possible de la fixer facilement sur un fauteuil à châssis fixe comme sur un châssis pliant (une manipulation supplémentaire est requise).

Son prix : 6500€ TTC. C’est un coût mais la Sécurité Sociale prend en charge 2187,03 € si vous avez prescription médicale pour son achat.

Retrouvez plus d’infos ici (revendeur Permobil).

Troisième roue manuelle

Freewheel

C’est la roue la plus abordable financièrement. Elle vous permettra de vous déplacer plus facilement que ce soit en ville pour passer des pavés ou des petits trottoirs par exemple ou pour arpenter les sentiers caillouteux à côté de chez vous.

Son prix : 525€ TTC. Il est également possible de l’installer sur un châssis pliant avec une accroche spécifique.

Retrouvez plus d’infos ici (revendeur Tween Europe).

Frontwheel

Cette roue, fabriquée par le fabricant RGK, est spécialement conçue pour leurs fauteuils. Elle se fixe en quelques secondes grâce à trois points d’accroche : un sur chaque potence (une bague de fixation doit être installée) et un sur le tube du cale-pied.

Que vous alliez en marche avant ou arrière, vos petites roues ne touchent jamais le sol et les manœuvres en sont grandement facilitées.

Je l’ai emmenée pour notre tour du monde et elle nous a changé la vie ! Une assistance électrique est très pratique quand on sait à peu près quels vont être les terrains que l’on va prendre. La Frontwheel va quant à elle absolument partout. Nous n’aurions pas pu aller aussi loin dans nos découvertes sans elle. De retour à Paris, je ne m’en sépare plus. J’ai pris l’habitude de ne plus être secoué par les pavés et trous des trottoirs.

Son prix : 766€ TTC.

Retrouvez plus d’infos ici (revendeur Access Matériel Médical).

Pour l’ensemble de ces roues, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre fournisseur habituel si vous souhaitez vous les procurer. Il pourra vous aiguiller en fonction de vos besoins spécifiques.

Notre invention

Pour notre tour du monde, nous avons cherché un équipement qui serait à la fois facile à transporter et qui nous permettrait d’affronter les terrains difficiles. Les pentes raides et les terrains meubles (sables, cailloux…) sont l’ennemi numéro un des personnes en fauteuils !

Quelques semaines avant notre départ, nous avons vu des images d’explorateurs polaire comme Mathieu Tordeur ou Mike Horn. Au cœur de ces terrains hostiles ils tractent leur matériel dans des pulkas, une sorte de grosse luge bien robuste, à l’aide d’un harnais. Immédiatement, on se dit que cela pourrait être la solution !

Myriam endosse le harnais, avec des mousquetons on y fixe deux cordes qui sont ensuite nouées aux potences du fauteuil et je remplace la pulka !

Vous pouvez facilement vous procurer le harnais en ligne et pour les cordes et mousquetons, nous sommes allés chez Decathlon.

Aller au contenu principal